Combien de temps le cannabis reste-t-il dans le sang ?

Sommaire

Surtout, ne vous fiez pas à son appellation de « drogue douce ».

Le cannabis, le chanvre indien, la weed, … Peu importe comment vous l’appelez, ce produit reste un stupéfiant fortement addictif.

Seulement à la différence d’autres drogues, il a une apparence plus inoffensive.

Sans doute vous êtes-vous dit : « Allez, juste une taf ». Et depuis, vous avez de la peine à gérer votre stress sans un joint. Peut-être même en êtes-vous à commencer et finir vos journées avec du cannabis.

Le problème, c’est que chaque bouffée inonde votre corps de THC. Il s’agit de la molécule qui vide votre esprit.

Et non, malgré les on-dit, il ne suffit pas de boire un litre d’eau et attendre une ou deux heures pour que le cannabis soit indétectable. En fonction de différents facteurs et de la méthode de dépistage, les résidus de THC peuvent être identifiés jusqu’à 90 jours après la dernière consommation.

feuille de cannabis

Quels sont les facteurs qui déterminent la durée du cannabis dans le sang ?

La forme de cannabis

Tous les cannabis ne se valent pas. En fonction de leur présentation, ils ont une concentration plus ou moins forte en THC. Et plus il y a de THC, plus il faudra de temps pour que l’organisme s’en débarrasse.

Composés de feuilles séchées et roulées, les joints sont la forme de cannabis la moins riche en THC. Juste après, viennent le hasch et le space cake. Mais de toutes les formes, la plus concentrée est sans conteste l’huile de hasch.

La fréquence de consommation

À votre avis, pourquoi les utilisateurs fréquents de cannabis augmentent-ils progressivement leurs doses ?

Tout simplement parce que leurs corps conservent des résidus de THC. Cela a deux conséquences : ils ont plus de peine à en ressentir les effets psychédéliques et ils mettent plus de temps à l’éliminer.

C’est pour cette raison que, parfois, avoir de la volonté ne suffit pas.

Prenant en compte les aspects humains, sociétaux et biologiques, les addictologues sont les personnes les mieux indiquées pour vous apprendre comment arrêter le cannabis sereinement. Attentifs, à l’écoute et sans jugement, ils se feront un plaisir de vous accompagner vers votre nouvelle vie. Contactez-les sans tarder au 01 73 20 22 84.

La masse

Le THC est une molécule liposoluble. En foi de quoi, elle adhère aisément aux tissus graisseux, prolongeant ainsi sa durée dans l’organisme.

En termes simples, plus votre masse corporelle est élevée, plus longtemps le cannabis reste dans votre corps.

Le métabolisme

Eh oui… Malheureusement, sur le plan biologique, tous les humains ne sont pas logés à la même enseigne. Les personnes dotées d’un métabolisme rapide éliminent plus vite le cannabis que leurs comparses.

La génétique

Il a été scientifiquement prouvé que les individus possédant plusieurs déclinaisons de l’enzyme du cytochrome P450 éliminent plus rapidement le THC. En effet, elles ont la capacité de modifier légèrement cette molécule et de l’expulser par l’urine.

Précision importante : cela réduit la fenêtre de détection du cannabis mais ne l’élimine pas.

Combien de temps le cannabis dure-t-il dans le sang ?

Même une fois les effets du cannabis estompés, du THC actif et des métabolites issus de la décomposition de ce dernier flottent dans le sang.

En fonction des facteurs susmentionnés, il faut compter entre deux heures et plus d’un mois pour que le cannabis ait complétement disparu.

Très souvent, les ratios observés sont les suivants :

  • chez les usagers occasionnels : entre deux et huit heures ;
  • chez les utilisateurs fréquents : peut aller jusqu’à trois jours (72 heures) ;
  • chez les personnes qui consomment du cannabis plusieurs fois par jour : plus d’un mois après la dernière inhalation.

Existe-t-il d’autres méthodes de détection du cannabis dans le corps ?

Oui.

Outre le sang, les résidus de THC peuvent être formellement identifiés dans la salive, les cheveux et même dans les urines.

Le cannabis persiste dans la salive 6-8 heures chez les utilisateurs occasionnels et au-delà de huit jours chez les usagers quotidiens.

Concernant les urines, le THC est retrouvable sur des périodes encore plus longues :

  • à l’occasion : trois à cinq jours ;
  • utilisation modérée : sept à 13 jours ;
  • recours régulier : minimum 15 jours ;
  • gros fumeurs de cannabis : 30 jours et plus ;
  • utilisateur quotidien : peut atteindre 70 jours.

Mais de toutes les méthodes, celle offrant la plus large fenêtre de détection est l’analyse capillaire. Avec cette dernière, il est possible de retrouver des traces de cannabis 90 jours après la consommation.

L’addiction au cannabis n’est pas une prison dont il est impossible de s’extirper. Contactez immédiatement https://institutadios.com et laissez des professionnels vous aider à reprendre les rênes de votre existence.

Article publié par :
Salons bien-etre.fr
Salons bien-etre.fr
Luka, créateur du site salons-bien-etre.fr à votre écoute pour répondre à toutes vos questions et besoins.
Les dernières annonces
Articles récents
Recevez l'actualité du bien-être et du développement personnel (Salon, stages, formations...)
et votre Ebook Offert !

Recevez gratuitement 14 activités de bien-être et de développement personnel proposées par des professionnels