Boostez la confiance en soi avec l’autolouange

Sommaire

Renforcez l’estime de soi, boostez la confiance en soi avec une méthode remarquable et inhabituelle : l’autolouange !

Connaissez-vous les différences entre estime de soi et confiance en soi ?

 

Dans l’expression « estime de soi » il y a déjà une réponse : « estime ».

S’estimer c’est connaitre sa propre valeur, c’est apprécier qui je suis.

Tous les êtres humains (et pas que !) ont de la valeur, sont essentiellement magnifiques.

L’estime de soi est fondée sur une évaluation de soi-même, basée sur ce que l’on pense de soi.

Pour des personnes dont les références sont externes à eux-mêmes (les parents, les professeurs, les collègues etc.) l’estime de soi découle en grande partie de ce que les autres pensent d’eux.

Le fait de reconnaître soi-même sa grandeur, sa force, sa dignité, est relié à l’acceptation de soi, à l’affirmation et à l’amour de soi.

L’estime de soi est du domaine de l’être, de l’identité, du « je suis » qui est le premier socle de l’autolouange.

 

La confiance en soi est un sentiment qui provient de ce que je fais et que je réussis.

Le fait d’apprendre, de surmonter des difficultés, de dépasser des échecs, de faire fructifier ses talents augmente la confiance en soi. Quand j’ai confiance en moi je me sens capable de faire une action, de relever des défis, je reconnais les compétences que j’ai acquises et que peux utiliser, et je sais ce que je peux améliorer. Je peux aussi transposer des qualités mise en œuvre dans une expérience passée vers une expérience nouvelle.

La confiance en soi est liée à un sentiment de sécurité, de créativité.

La confiance en soi est du domaine du faire. L’autolouange, par son deuxième socle qui est l’amplification, nous invite à voir en « plus grand que grand » nos réussites, à oser les nommer sans aucune petite voix qui vient nous dire « pour qui tu te prends », « toi, bâtisseur de cathédrales ? ».

exemple d'autolouange

L’autolouange est une méthode unique pour renforcer l’estime de soi

L’autolouange m’autorise pleinement – me demande même –  de parler en mon nom, d’oser ma parole, de dire l’intime de qui je suis. Le pronom personnel « Je » est un tremplin pour m’évaluer avec audace et authenticité, « je suis » est la note fondamentale de la symphonie dont je suis le compositeur.

L’adulte ose rarement se dire dans sa majesté, sa puissance, sa dignité.

Quand je proclame « je suis » avec authenticité, conviction – et en public – je ne peux pas rester en retrait de moi-même et nier le trésor que je suis. L’autolouange vient réveiller le héros que je suis et le faire rayonner aux yeux de tous.

Le fil de l’autolouange me fait plonger au plus vrai de qui je suis, jusqu’à ce que le pronom personnel « Je » devienne universel. Quand je touche le cœur du cœur de moi-même, je rejoins la vie où l’autre est semblable à tout autre être. Je m’évalue et je reconnais la Beauté qui me dépasse et me transcende ; mais je n’en suis pas absent car cela passe à travers moi.

L’autolouange est une méthode inhabituelle pour booster la confiance en soi.

Si le premier socle de la méthode est « Je suis », le deuxième est l’amplification. C’est-à-dire donner du souffle, de la puissance à ma parole pour dire ce que je fais.

Pour un adulte ce n’est pas courant d’amplifier alors que l’enfant est spontanément dans le « Jeu » – dans le « Je » –  et dans l’amplification : au bord de la mer il s’écrie « J’ai fait un splendide château de sable », et en dessinant un dinosaure il chante à pleine voix « Je suis un spinausore, je jongle avec des montagnes ».

Dans ces exemples ce qui est reconnu est d’une part le pouvoir d’embellir le monde (à partir de quelques pâtés de sable), et d’autre part de reconnaitre sa force physique.

L’autolouange n’est pas une expression du quotidien, ce n’est pas « J’aime bien courir 10 km par jour », mais « Je suis modèle d’endurance, depuis ma naissance je parcours dix mille lieues par jour ».  Quand je dis en grand et que j’amplifie ce que je ressens de vrai à l’intérieur de moi, je permets à mes qualités de s’accroitre, et je permets aux autres de les voir. Dire du bien de soi n’a rien à voir avec se vanter ! Il ne sert à rien ni d’abaisser un enfant, ni de le sur-féliciter, mais combien il est précieux d’écouter les talents qui vibrent au fond de lui. Et entre moi et moi, c’est la même chose !

Je peux par la pratique de l’autolouange contacter mon propre enfant intérieur et lui donner les permissions nécessaires pour lui, l’autoriser à honorer toutes les facettes de lui-même, à déployer ses nombreuses capacités, et à m’épanouir dans la vie que je me choisis.

Boostez la confiance en soi avec l'autolouange - 2022

Proposition d’exercice d’autolouange

Prenez quelques cartes postales, de toutes natures.

Tirez une carte au hasard.

  1. Quel est le premier mot qui vous vient à l’esprit ?

En quoi cette carte postale parle de vous, qu’est ce qui résonne entre cette carte et vous ?

  1. Ecrivez quelques phases où vous utilisez le pronom personnel « Je » et où vous amplifiez ce qui est dit.
  2. Proclamez ces phases à haute voix, entendez que vous parlez de vous.

Je vais faire cet exercice, juste comme exemple et pour plus de clarté dans la proposition.

Imaginons que je tire la photo d’un bateau. Un bateau transporte, va de port en port, le premier mot qui me vient à l’esprit est « messager ».

Sur l’image ce bateau est en pleine mer, et il y a quelques oiseaux devant et au-dessus.

A partir de là je laisse mon intuition trouver ce qui parle de moi. Je vois une métaphore de ma manière d’exercer mon métier de coach de vie et de ma passion pour le chant.

A partir de ce que je laisse monter en moi en regardant le bateau je peux dire : « Je suis messagère universelle. Guidée par ma patience légendaire je voyage de contrées en contrées, je transforme les épreuves en mélodie d’amour, je sème la joie à grands flots, je suis océan de sécurité ».

Vous comprenez que la carte postale n’est qu’un déclencheur à la parole, avec l’autolouange il ne s’agit pas de description du style : « Je vois un bateau, j’aime beaucoup voyager en écoutant la musique des oiseaux ». Mais si ce type de phrase vous vient, puisez plus profond, gardez « je vois » « j’aime » « oiseaux » puis utilisez le pronom « Je », et amplifiez !

Cela pourrait donner : « Je suis voyage intemporel, depuis des millénaires je dialogue avec les oiseaux, je suis vision bienfaitrice ».

Si vous faites cet exercice à plusieurs, ne cherchez pas comment quelqu’un s’est vu à travers la carte, ni la relation entre la carte et le texte d’autolouange, oubliez la carte et écoutez sa proclamation.

Si une phrase du texte de quelqu’un d’autre vous touche, le « Je » employé est vous aussi ! Nous sommes miroir les uns des autres, quand je me reconnais dans ce que dit l’autre, alors ce qui renforce son estime et booste sa confiance en lui peut avoir le même impact sur moi.

Même si les règles du jeu sont simples et que la méthode est accessible à tous, l’autolouange s’apprivoise peu à peu, pour en savourer la particularité et la puissance il est nécessaire d’en expérimenter régulièrement les différentes nuances.

Retrouvez d’autres exercices d’autolouange sur mon site, ou rejoignez un groupe pour un atelier, pour une formation, en ligne ou en présentiel.

coaching pour depasser les croyances limitantes

Sophie Lemosof – Coach de vie depuis de 20 ans

Retrouvez Sophie sur son site pour un Coaching en ligne ou à Auxerre.

Site internet : https://www.sophielemosof.fr/

Les dernières annonces
Articles récents
Recevez actualités du bien-être et du développement personnel
parlez-nous de vous et recevez en cadeau votre Ebook avec 14 activités de bien-être et développement personnel

*champs obligatoires


 
 

Je suis :

Vos centres d’intérêts :

Veuillez choisir comment vous souhaitez avoir des nouvelles de salons-bien-etre.fr:

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails. Pour obtenir plus d’informations sur nos pratiques de confidentialité, rendez-vous sur notre site Web.